Pays Médoc

Enjeux et stratégie

Une des spécificités du Médoc repose sur la palette de paysage incomparable qu’elle propose. Territoire où l’eau est omniprésente et où il est de possible de passer du fleuve, l’estuaire et de ses îles, aux vignes jardinées entremêlées de zones de marais accrochées à des bourgs viticoles traditionnels, à un paysage de campagne où forêts mixtes s’encroisent avec les parcelles de vigne et rejoignent les villages, puis parcourir le gigantesque massif des landes de Gascogne où les bourgs forestiers se nichent pour arriver sur les lacs, la dune et enfin l’océan. Cheminer dans le Nord Médoc et découvrir les vastes marais, les ports ostréicoles et de plaisance, une pointe où les eaux de l’estuaire se mêlent à celles de l’océan, sous la vigilance du phare de Cordouan. Le territoire abrite également 2 sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO : le Fort de Cussac constituant le verrou Vauban avec le Fort Pâté et la citadelle de Blaye et la basilique Notre-Dame-de-la-fin–des-Terres. Peu de territoire peuvent se prévaloir d’une telle richesse.

A ceci, s’ajoute une armature territoriale constituée par les villes structurantes du Médoc : Castelnau de Médoc, le Pian-Médoc, Lacanau, Pauillac-St Laurent-Médoc, Lesparre-Médoc et Soulac qui doivent jouer leur fonction urbaine (service, logements, activités, attractivité, vie sociale, mobilité) au service de l’ensemble du territoire.

La question de valorisation de ce patrimoine paysager, de l’organisation et l’aménagement du Médoc et de la qualité de l’urbanisme est cruciale. Elle repose en grande partie sur les lignes structurantes qu’établissent les 4 SCoT du territoire : le SCoT Pointe Médoc, le SCoT des Lacs Médocains, le SCoT Médoc 2033, le Sysdau sur Médoc-estuaire.

Le projet de Charte de Pnr contient un cahier des paysages qui contient les objectifs de qualité paysagère à atteindre.

Télécharger le cahier des paysages