Pour une meilleure cohésion sociale et promotion de la santé

Vous êtes ici :   Accueil > Pays Médoc pratique > Plateforme de développement sanitaire et social > La stratégie

 

Historique

Suite au diagnostic territorial de la Charte de Territoire mettant en lumière de fortes problématiques sanitaires et sociales liées à l'exclusion (chômage, surendettement, conditions de vie insalubres, comportements addictifs, illettrisme…), est créée, en 2002, une Cellule Sociale.


Deux types d’exclusion apparaissent : « une exclusion structurelle, inscrite durablement dans le parcours individuel et très souvent liée à une histoire familiale lourde, et une exclusion plus conjoncturelle, relevant de l’accident de parcours de la personne ou du noyau familial ». Autant de situations dénotant des phénomènes de dépendance et de perte d’autonomie ou d’incapacité à l’atteindre. (Charte de territoire)


Animée par le Pays, cette cellule est un groupe de travail réunissant des acteurs de l'éducation, de l'insertion et du social.


Elle a pour objectif de penser globalement un projet social.


En 2005, cette cellule va donner naissance au Centre de Ressources Territorial (CRT) suite à la réponse à un appel à projets de la DATAR portant sur des « Démarches locales partagées de santé dans le cadre de projets territoriaux de santé ».


Le CRT, porté par le Pays Médoc, doit favoriser le développement d'actions et de formations dans le cadre de la prévention et de la promotion de la santé.


Les missions dévolues au CRT dans les domaines du social, médico-social, de la formation, de l'insertion et de l'emploi visent à :

  • renforcer la mobilisation des acteurs et la cohérence des actions,
  • rechercher une plus grande lisibilité des dispositifs existants,
  • favoriser le développement d'actions partagées de prévention et/ou d'accompagnement pour des publics en difficulté en amont des processus emploi/formation,
  • organiser la dynamique partenariale concourrant à la construction d'un environnement social et économique plus insérant.


Après deux ans, le CRT a démontré sa pertinence et son efficacité. Il a permis l'émergence d'un environnement territorial plus insérant et souligné la nécessité de prendre en compte les problématiques de santé.


En 2007, l’expérimentation est pérennisée : le CRT devient la Plateforme de Développement Sanitaire et Social du Pays Médoc. La démarche engagée se poursuit en intégrant un volet sanitaire, selon la volonté des élus du Syndicat Mixte Pays Médoc.

 

Le rôle de la Plateforme

 

La Plateforme s'inscrit dans l'axe 3 de la Charte de Territoire qui vise à "rechercher un équilibre territorial", notamment par le renforcement des solidarités sociales en coordonnant la lutte contre les exclusions ainsi que les actions d'animation et de prévention.


Le rôle de la Plateforme de Développement Sanitaire et Social du Pays Médoc est d'impulser une dynamique territoriale d'acteurs, qui dépasse les logiques sectorielles des champs sanitaire et social, pour permettre la réalisation du Plan Territorial de Santé, la santé étant entendue dans la définition qu'en donne l'OMS :

 

La santé est "un état complet de bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'invalidité" (Organisation Mondiale de la Santé - 1948).

 

Le Plan Territorial de Santé

 

Le Plan Territorial de Santé est un projet global intégré à la stratégie de développement du Pays Médoc, dans une perspective de cohésion sociale et de promotion de la santé.


Il s'agit de penser et d'appréhender globalement les problématiques sanitaires et sociales locales pour agir de manière ajustée, concertée et cohérente avec l'ensemble des acteurs du territoire.

Le Plan Territorial de Santé vise à ajuster les politiques publiques sanitaires et sociales à l'échelle du territoire médocain.

 

 

Territorialiser les politiques sanitaires et sociales :

  • c'est croiser des logiques de secteur plutôt descendantes avec des logiques de territoire plutôt ascendantes ;
  • cela nécessite de rendre compatible des méthodes, des objectifs et des dispositifs relevant d'une commande publique nationale avec des réalités de terrain, des acteurs plus ou moins mobilisés ;
  • cela requiert un travail d'interface et d'animation, donc de médiation.



Ses objectifs :

  • permettre au territoire de s'organiser pour assurer une offre de soins de proximité de qualité afin de maintenir et / ou améliorer l'état de santé de la population
  • articuler les démarches de prévention et/ou de promotion de la santé
  • lutter contre l'exclusion dans une optique d'accès à l'autonomie et d'inclusion sociale


Pour qu'il y ait territorialisation, il est nécessaire que chacune des actions envisagées réponde à, au moins, deux de ces objectifs.

 

 

Comment ?

  • par la création d'outils d'information et de communication et la gestion d'espaces ressources (Point Info Santé, Guide Orienter, bibliothèque du CLAP-CRI…) ;
  • par la mise en réseau des partenaires locaux et le développement d'actions partagées (animation des réseaux d'acteurs ; organisation de sessions d'informations, de sensibilisations et /ou de formations…) ;
  • par l'accompagnement aux porteurs de projets ;
  • par la conduite d'études dans une optique "d'observatoire"


Ainsi, la Plateforme renforce la mobilisation des acteurs et la cohérence des actions par une plus grande lisibilité de ce qui se fait sur le territoire. Elle est à la fois un centre de ressources et un espace de médiation. "Sensibiliser, mobiliser, former" restent ses modes d'intervention, "l'échange, la mutualisation et le partenariat", sa culture.