Vers un Médoc destination de randonnée

Vous êtes ici :   Accueil > Pays Médoc pratique > Développement touristique > Les dossiers > Développement de l'itinérance-randonnée

 

Le Pays Médoc a inscrit le développement de l'itinérance/randonnée comme un axe prioritaire pour 2009-2011.L’objectif est de construire une offre touristique cohérente vectrice de développement économique et qui mette en scène le territoire. Pour cela, le Pays a proposé une nouvelle approche :

 

1- rompre avec la logique kilométrique qui prévalait jusqu'alors avec le principe d'une boucle de randonnée par commune, complétée en parallèle par des pistes cyclables, pour évoluer vers l'idée d'un territoire proposant de découvrir ses patrimoines (culturel, environnemental, historique…) par des itinéraires mettant en scène ce territoire.

2- cette réflexion amène à réfléchir "territoire" et non pas "pratiques" : on ne va donc pas hésiter à "spécialiser" certaines zones du Médoc sur le cyclable et d'autres sur le pédestre, le tout dans un plan de développement de l'itinérance unique (et non pas un plan de pistes cyclable parallèle à un plan de sentiers pédestres).

3- ce projet s'articule autour de l'idée de Plans Locaux de Randonnées mis en place à l'échelle des CdC, eux-mêmes coordonnés à l'échelle du Pays. Objectifs : éviter que des itinéraires valorisent le même aspect du territoire d'une CdC à l'autre, mais aussi intégrer toutes ces offres dans une logique de promotion commune de la "Destination Médoc", qui deviendrait ainsi une "destination randonnée".

4- ce projet s'appuie sur deux outils complémentaires : la base de données d'information touristique régionale "SIRTAQUI", et un SIG (MapInfo) alimenté tout au long de la mission.

 

Intéressé par cette approche proposée par le Pays Médoc en 2008, le Conseil Général de la Gironde a décidé de contribuer à cette démarche territoriale. La transposition de cette méthodologie devrait en effet guider la refonte de sa politique sur la randonnée.

Seront ainsi inscrits au Plan Départemental les sentiers qui permettent une véritable mise en valeur patrimoniale et qui apportent une plus-value notable à l'offre touristique (animation, promotion, mise en produit,...).

 

Cette mission prend en outre une résonnance toute particulière dans le cadre des actions en cours visant à la reconnaissance du Médoc en Parc Naturel Régional à cours terme.

 


 

Les avancées de la mission

 

La première année de travail a permis de poser les bases de ce programme de développement. Un premier inventaire a été élaboré dans les premiers mois : repérage des produits touristiques existants, cartographie de tous les sentiers pédestres du PDIPR existants ou en projet, des pistes cyclables et VTT (balisés ou en projet), des quelques itinéraires équestres connus.

Ce premier inventaire a permis d'affiner et de faire valider la méthodologie du plan de développement de la randonnée en Médoc, à la fois à l'échelle du Pays et de chacune des six CdC. L'étape suivante a consisté à lancer les travaux dans les CdC sur la construction des Plans Locaux de Randonnée.

Presque toutes les Communautés de communes ont lancé la phase d'état des lieux du PLR, par la réalisation d’un inventaire géolocalisé de leur offre touristique.

L’objectif est d’identifier les patrimoines emblématiques des territoires qui doivent être valorisés par la randonnée. Cela va permettre de thématiser des boucles de randonnées ou de "spécialiser" des zones sur un type de pratique, rendant ainsi les offres plus lisibles et attractives. Même si des tendances se dégagent déjà (ex : développement du cyclo sur la CdC de la Pointe du Médoc et sur la CdC des Lacs Médocains, réflexions sur un circuit médiéval sur Centre Médoc, …), beaucoup de travail reste à faire.

 

Sur les territoires où les sentiers sont déjà balisés, un diagnostic de terrain est mené en parallèle pour qualifier les équipements existants : état et efficience des pistes et sentiers, du fléchage, du balisage, de l'entretien... Cette évaluation est ménée avec une association locale de randonnée et, lorsque cela est possible, une association du patrimoine. Elle est conduite à partir de la grille d’analyse utilisée par le Conseil Général dans le cadre de l’évaluation de son PDIPR. Seulement 3 ou 4 sentiers (sur Centre Médoc) auront fait l’objet d’un diagnostic à la fin du mois de juin.

Enfin, le Pays accompagne des projets d’initiative locale tels que les projets de sentier d’interprétation au Porge et à Saint-Julien de Beychevelle. Les itinéraires ont été repérés, une évaluation financière des projets est en cours. Le projet Retrouvance mis en œuvre par l’ONF (produit touristique à vélo tout compris - hébergements, restauration, portage des bagages - allant de la Pointe de Grave au Bassin d’Arcachon) est également accompagné par le Pays. L’itinéraire a été repéré, ainsi que les Maisons forestières à restaurer pour en faire des gîtes. Une étude de faisabilité (technique, architecturale, marketing,…) est nécessaire pour un tel projet. Il reste à déterminer, qui portera cette étude.

 

 

Les implications indirectes de cette mission

 

Le travail d’inventaire mené en étroite collaboration avec élus et acteurs locaux a des implications qui dépassent le seul développement de l’itinérance/randonnée en Médoc.

En effet, il a permis :

- De repérer des manques dans la base de données d’information touristique régionale (SIRTAQUI). En effet, le patrimoine de pays (lavoirs, fontaines, églises, moulins….), patrimoine historique qui ne se visite pas (ex : ruine de châteaux médiévaux…), particularités faunistiques et floristiques (ex : forte concentration de rhododendrons dans la forêt domaniale de Saint-Laurent),… sont autant d’éléments patrimoniaux et paysagers qui ont tout leur sens dans la pratique de la randonnée mais qui ne sont à ce jour pas ou peu identifiés dans SIRTAQUI.

- D’identifier les offres dont les coordonnées géographiques connues dans SIRTAQUI sont fausses (hébergements, sites touristiques, etc).