La stratégie de développement touristique du Médoc

Vous êtes ici :   Accueil > Pays Médoc pratique > Développement touristique > La stratégie de développement

 

La charte de territoire pointait en 2002 les grandes caractéristiques du tourisme en Médoc. Certes poste de PIB majeur pour la presqu'île, ce secteur économique n'en était pas moins marqué par une saisonnalité importante et un déséquilibre fort entre le littoral atlantique et la zone viticole et estuarienne. Un élément chiffré permettait de valider cette notion de saisonnalité : les communes de Soulac sur Mer ou Vendays-Montalivet voient leur population multipliée par 20 en saison, avec des concentrations entre le 10 juillet et le 20 août.

Avec de telles variations dans la vie des communes, on pouvait donc imaginer que finalement, le tourisme, "ça marchait tout seul", que le touriste allait venir, qu'il suffisait de l'attendre. C'était sans compter sur les évolutions d'un marché qui a vu l'émergence de nouvelles pratiques, et surtout de nouvelles destinations low cost.

Ajouté à ce paysage le bouleversement apporté par internet, il devenait dès lors indispensable de rompre avec la logique de tourisme de cueillette pour entrer dans une ère de développement économique et territorial par le tourisme.

 

 

Rompre avec le tourisme de cueillette

 

Le projet de développement touristique

Loin d'être un artifice de langage, l'utilisation de ces mots-là évoque bien un tournant majeur, invitant à la mise en place de véritables politiques publiques et à une mobilisation des prestataires touristiques. Car ceux-ci sont à la fois les fournisseurs de prestations, les pourvoyeurs d'emplois et les premiers bénéficiaires économiques. La puissance publique devant elle se transformer en chef d'orchestre de sa destination, en "metteur en scène de territoire". Et la communion de vue entre public et privé est particulièrement indispensable dans le secteur touristique.

En Médoc, elle doit constituer le préalable pour relever les défis de compétitivité : requalifier (voire réhabiliter) le parc d'hébergements, améliorer l'urbanisme des espaces dans les stations littorales, lutter contre une saisonnalité toujours plus resserrée sur des pics de saison, ou encore accompagner la mutation d'une pratique de tourisme social de station, concentré sur l'héliotropisme, vers une offre de destination plurielle valorisant la diversité de son offre.

Enfin, qui dit politique publique sur un territoire, dit coordination de l'action publique locale, menée localement dans les communes et les communautés de communes. Entre rassemblement des mondes public et privé sur un projet commun, et articulation de l'action menée par les collectivités locales pour donner une cohérence d'ensemble, on est donc bien là dans le défi "classique" que se doit de relever un Pays...

 

 

2008, la construction du projet territorial

 

En réponse aux enjeux posés par la charte de territoire, une première étude sur le développement touristique du Médoc avait été menée en 2003. Elle posait déjà la nécessité d'optimiser l'organisation territoriale et de développer la mise en tourisme de filières majeures. Ce sont ces deux orientations de développement qui ont guidé une nouvelle réflexion animée par le Pays en 2008, marquant ainsi le véritable coup d'envoi d'une démarche de fond, partagée par tous, pour faire du tourisme ce levier de développement économique qu'appelait de ses voeux la charte de territoire.

Dans le courant de l'année 2008, plusieurs réunions de concertation menées par le Pays ont permis de définir à la fois les orientations de développement touristique pour le Médoc, mais aussi une priorisation dans l'action. C'est ainsi qu'ont participé à cette réflexion commune des opérateurs touristiques, les offices de tourisme, le conseil de développement et une commission d'élus au Pays. Tous se sont accordés sur un projet à 10 ans.

Et comme l'action de développement touristique se mène souvent au plus près du terrain (grâce à l'action des offices de tourisme, des communes ou des communautés de communes), il était indispensable de faire valider ce projet localement.

Chacune des six communautés de communes a donc validé par délibération ce projet, et missionné le Pays pour l'animer. Ainsi, public comme privé, à l'échelle du Pays ou localement dans les stations, tout le monde connaît et partage une ambition commune !

 

Le projet à 10 ans

 

AXE 1 - Optimiser l'organisation touristique territoriale

>> Mesure 1 - Accompagner les CdC dans la définition et la mise en oeuvre de leurs politiques touristiques territoriales

>> Mesure 2 - Mettre en place les outils permettant un pilotage de l'action touristique à l'échelle du territoire

>> Mesure 3 - Construire un plan de promotion et de communication pour valoriser le territoire Médoc comme destination touristique

 

AXE 2 - Renforcer les filières et développer la mise en produit

>> Mesure 1 - Développer l'itinérance et la randonnée

>> Mesure 2 - Poursuivre le développement de l'oenotourisme

>> Mesure 3 - Construire la mise en tourisme du patrimoine médocain

>> Mesure 4 - Organiser une filière de la navigation estuarienne et lacustre

>> Mesure 5 - Intégrer les loisirs à forte valeur ajoutée en termes d'images dans une logique de promotion de la presqu'île

 

 

En savoir +