mar.

14

oct.

2014

SANTE > À tout âge : créatif et citoyen

Et si la vieillesse et l’avancée en âge au lieu d’être appréhendées comme un « déclin » se concevaient comme une opportunité et une chance pour mieux s’investir dans la vie sociale à partir d’une créativité retrouvée !

 

C’est le sens du message que la Semaine Bleue 2014 souhaite véhiculer au travers des manifestations qui se développeront tout au long de ce temps fort de sensibilisation sur les diverses facettes du vieillissement et des rapports entre les générations.


De tout temps, de toutes les cultures, il est vrai, la vieillesse a eu un double visage*, tantôt considérée comme le terme harmonieux et la finalité accomplie d’une plénitude, tantôt comme la résultante d’un processus de dégradation des capacités intellectuelles et physiques.


À l’occasion de la Semaine Bleue, il nous appartient de prendre en compte ces deux représentations a priori antinomiques tout simplement parce que la vie nous enseigne que l’on n’est jamais absolument dans l’une ou l’autre réalité.

 

Rappelons que, sur 15 millions de personnes âgées de plus de 60 ans, 6 millions sont pleinement engagées dans la vie associative.

Nombre d’entre elles sont par ailleurs très impliquées dans la vie sociale de leur territoire, dans la garde de leur petits-enfants, pratiquent des activités physiques, artistiques et socio-culturelles (chant choral, musique, arts plastiques, tricot, sans oublier la marche (pas forcément nordique), le cyclotourisme, …).


Contrairement à ce qu’affirmaient dans une étonnante unanimité Simone de Beauvoir et le Général de Gaulle, la vieillesse n’est pas nécessairement un naufrage et n’est pas non plus synonyme de « dépendance » (seules 7 % des personnes âgées de plus de 60 ans en sont affectées).


Nous savons que la préservation et le maintien de l’autonomie favorisent l’épanouissement de la créativité et le maintien au cœur d’un réseau relationnel propre à l’exercice d’une citoyenneté rénovée.

De ce point de vue, le vieillissement ne peut être considéré seulement comme une charge alors qu’il représente une chance pour nos territoires et la société tout entière !

Ce que certains qualifient de « révolution de la longévité » renvoie davantage à un phénomène de masse qui permet aujourd’hui d’oser affirmer que les « personnes âgés » constituent une formidable opportunité pour la « vitalisation » des territoires dans lesquels ils vivent pleinement leur citoyenneté.


Ni noires, ni blanches, les réalités de la vieillesse devraient être repeintes à la couleur des valeurs de l’âge à savoir le bleu, symbole de la sagesse et de la plénitude.

*Alain Montendon, Eros, blessures et folie détresses du vieillir.

Presses Universitaires Blaise Pascale 2006

 

Extrait du site semaine-bleue.org

En savoir +

Partagez cette information !



Écrire commentaire

Commentaires : 0