jeu.

17

févr.

2011

TOURISME > Une charte signalétique territoriale pour les sentiers d'interprétation du Médoc

Les élus du Pays Médoc ont acté le lancement d'une étude visant à élaborer une charte signalétique, qui permettra d'harmoniser les sentiers d'interprétation de la presqu'île. L'objectif : que les touristes puissent identifier immédiatement que les sentiers appartiennent à un même réseau, et qu'ils s'intègrent donc tous dans un même projet de découverte des différentes facettes du Médoc.

Le Pays Médoc, dans le cadre de son schéma touristique validé par les six Communautés de Communes, le Conseil Général de la Gironde et le Conseil Régional d’Aquitaine, avait défini l’itinérance – randonnée comme une des filières touristiques à développer en priorité.

Un Schéma de Randonnée Territorial a donc été élaboré, dont l’objectif est de valoriser les patrimoines du Médoc par la randonnée et l’itinérance, en variant les propositions faites au touriste non seulement sur les types de pratiques (pédestre, cycliste, équestre, navigation, etc), mais aussi sur les types d’offres (boucles de découverte, sentiers d’interprétation, itinérances longues, etc).

Dans le cadre de cette réflexion, l’idée de construire un réseau de sentiers d’interprétation en Médoc permettant de découvrir différentes facettes du territoire s'est rapidement imposée.

 

Deux projets pilotes pour une démarche "Médoc"

L'étang de Langouarde, au Porge, devrait être le site d'implantation d'un sentier d'interprétation sur la valorisation du patrimoine agropastoral
L'étang de Langouarde, au Porge, devrait être le site d'implantation d'un sentier d'interprétation sur la valorisation du patrimoine agropastoral

Deux projets ont déjà émergé, accompagnés par le Pays Médoc : un sentier d’interprétation au Porge sur la valorisation du patrimoine agropastoral et un sentier à Saint-Julien-Beychevelle sur le thème "De l'eau à la grave". Ces deux projets ont avancé en parallèle, et sont aujourd'hui arrivés au même stade d'avancement.

A la fois pour réduire de façon très significative le coût de mise en œuvre de chacun de ces deux sentiers, mais aussi pour les inscrire dans une cohérence territoriale de destination touristique, il y a une vraie pertinence à ce que le Pays Médoc porte une étude de définition d'une charte signalétique. Cela répondrait par ailleurs à l'ambition de création de réseaux de sentiers d'interprétation recherchée dans le schéma de randonnée territorial.

Partant des expériences pilotes de Saint-Julien-Beychevelle et Le Porge, cette étude visera à définir ce que doit être un sentier d'interprétation en Médoc et comment il doit se matérialiser. Elle aboutira à la production d'un cahier des charges type cadrant par exemple les types de mobilier d'interprétation à utiliser, à quel endroit du sentier ils devront être implantés, avec quels types d'information. Ce cahier des charges pourrait aller jusqu'à préciser une charte graphique territoriale ou les matériaux à utiliser pour la fabrication des mobiliers d'interprétation. 

 

 

Un cahier des charges réfléchi à l'échelle du Médoc, valable aussi pour les futurs projets

Ce cahier des charges s'imposerait alors dans le futur à tout sentier d'interprétation en Médoc, ce qui permettra par ailleurs aux futurs porteurs de projets de ne pas avoir à mener ce type de réflexion, générant ainsi pour eux de substantielles économies sur ces futurs projets et de rester dans la logique de réseau de sentiers d'interprétation.

Précisons que les contenus proposés sur les postes d'interprétation seront travaillés au niveau local (Le Porge et Saint-Julien-Beychevelle), et que l'étude sur la charte signalétique ne comprend pas la fabrication et la pose du mobilier d'interprétation, qui restera à la charge des porteurs de projets locaux.

 

Une mise en route de l'étude à très court terme

Cette étude devrait être lancée dans les toutes prochaines semaines, le suivi étant assuré par un comité de pilotage regroupant à la fois les institutions et les communautés de communes du Médoc, notamment. L'objectif final est l'ouverture au public des sentiers d'interprétation du Porge et de Saint-Julien-Beychevelle pour le printemps 2012, horizon raisonnable laissant le temps de l'étude, du travail sur les contenus, de la fabrication et de la pose du mobilier d'interprétation.

Écrire commentaire

Commentaires : 0